Avec le développement du numérique et des réseaux, la cybercriminalité est devenue un fléau majeur dont il faut se prémunir. Cela se manifeste par la multiplication des logiciels malveillants qu'ils soient destructeurs de données ou espions, des fuites d'informations de toutes natures (ex: données bancaires ou de santé), en passant par les usurpations d'identité, auxquelles les entreprises, les autorités adminis­ tratives et les citoyens doivent faire face. Si les outils juridiques pour y parer existent, ils doivent être associés à des mesures techniques et organisationnelles. Les textes applicables évoluent en fonction des nouvelles menaces, même si l'on peut regretter la faiblesse des sanctions prononcées et les lenteurs judiciaires.