Article de Eric CAPRIOLI, publié dans la revue La semaine juridique N° 23 du 6 juin 2016 La blockchain est une technologie susceptible de révolutionner de nombreux usages économiques et sociaux avec des applications variées (banques, assurances, gouvernements, …). Elle repose sur les principes d’architecture décentralisée avec un registre numérique partagé, sécurisé grâce aux procédés cryptographiques et d’échanges peer-to-peer (P2P). Dépendante des règles de droit des différents systèmes juridiques, la blockchain suscite de multiples interrogations juridiques, spécialement quant à la gouvernance, la régulation du système, la preuve, l’imputabilité des transactions et les responsabilités.