Portrait : Mylène Jarossay, Chief Information Security Officer, LVMH

Par la rédaction le 26/01/2016

A l'occasion du FIC, nous avons rencontré Mylène Jarossay, devenue en 2015 la "CISO" de LVMH.

Mylène Jarossay, présente le 25 janvier au FIC, est une pionnière : après un cursus à l’EPF et Telecom ParisTech, elle est une des premières femmes ingénieurs à travailler dans le numérique pour le secteur de la santé, en étant pendant 15 ans la DSI adjointe et RSSI de l’institut Curie. « C’est dans le domaine de la santé que j’ai vraiment commencé à m’intéresser à la sécurité », déclare-t-elle.

En 2015, changement de cap, de taille, pour devenir la CISO (Chief information Security Officer) du groupe LVMH. Un défi qui n’effraie pas Mylène Jarossay, une des rares femmes RSSI de la communauté : «C’est vrai qu’à peine 5% des RSSI sont des femmes. Cela étant, ça ne m’a jamais gêné, et je n’ai jamais senti une quelconque discrimination. Parfois, les homologues masculins sont un peu surpris de voir arriver une femme en réunion, mais c’est tout », confie-t-elle.

Confiante dans la capacité de dialogue de la communauté des RSSI, elle s’engage dès le départ comme co-fondatrice et administratrice du CESIN (Club des Experts de la Sécurité de l’Information et du Numérique), et salue « la veille et le langage commun » d’une profession encore jeune « qui a besoin d’échanger dans une proximité d’esprit ».