Jean-Noël de Galzain, Président d’Hexatrust : Le Label France Cybersécurité va améliorer la visibilité des offres nationales de Cybersécurité

janvier 2015 par Marc Jacob

Hexatrust est partenaire Platinum de l’édition 2015 du FIC à ce titre 12 de ses membres seront présents Olféo, OpenTrust, Ilex International, Prim’X Technologies, InWebo, Bertin, DenyAll, TheGreenBow, VadeRetro, Ercom, Sentryo, Idecsi et Wallix. Mais le FIC sera surtout pour Hexatrust de lancer le Label France Cybersécurité créé en commun avec associations représentante d’utilisateurs (CESIN, Cigref, Gitsys), l’Etat (ANSSI, DGE, DGA) et les industriels petits et grands (HEXATRUST, ACN). Pour Jean-Noël de Galzain, Président d’Hexatrust, le premier objectif de ce label est essentiellement d’améliorer la visibilité des offres nationales de Cybersécurité.

 

GS Mag : Vous participez pour la seconde année consécutive au FIC, qu’allez-vous présenter ?

Jean-Noël de Galzain : En tant que partenaire Platinum du FIC, nous serons présents en nombre, avec 12 de nos membres qui Olféo, OpenTrust, Ilex International, Prim’X Technologies, InWebo, Bertin, DenyAll, TheGreenBow, VadeRetro, Ercom, Sentryo, Idecsi et Wallix. Des présentations, des démonstrations permettront aux visiteurs de voir les nouveautés proposées en un même lieu, dans un espace mutualisé aussi grand que convivial. Nous avons également prévu un espace de type « lounge » pour inviter ceux qui le souhaitent à un cocktail le premier soir. Le FIC cette année sera également l’occasion de participer au Lancement du Label France Cybersécurité dont nous sommes un des partenaires moteur.

GS Mag : quels sont les partenaires de ce label ?

Jean-Noël de Galzain : Les partenaires autour du Label France Cybersécurité sont les utilisateurs (CESIN, Cigref, Gitsys), l’Etat (ANSSI, DGE, DGA) et les industriels petits et grands (HEXATRUST, ACN).

GS Mag : Quels sont les objectifs de ce label ?

Jean-Noël de Galzain : Le premier objectif de ce label est essentiellement d’améliorer la visibilité des offres nationales de Cybersécurité en mettant en avant les produits et services de qualité existants conçus et portés en France par des entreprises locales. Cet objectif répond à l’un des objectifs du Plan 33 Cybersécurité, avec l’ambition d’augmenter à terme leur part de marché.

GS Mag : Quels sont les conditions pour l’obtenir ?

Jean-Noël de Galzain : Pour le FIC, une procédure d’exception a conduit à labelliser en priorité des offres de produits et services françaises déjà labellisées par l’ANSSI (certification, qualification) pour bénéficier de l’expertise déjà réalisée. 
Par la suite, il sera proposé aux entreprises de candidater avec une offre de produit, service ou SAAS, de répondre à un cahier des charges, puis d’obtenir l’adhésion du Jury de labellisation qui comprend à parité des utilisateurs, des représentants de l’Etat et des industriels, après instruction d’un expert indépendant. 
L’ensemble du processus coûtera 1500€ pour une PME, 3000€ pour une grande entreprise par offre.

GS Mag : Y-a-t-il déjà des entreprises qui souhaitent être déjà labellisées ?

Jean-Noël de Galzain : A ce jour de très nombreuses. Une remise des prix aura lieu mercredi 21 à 9h00, en présence de la Secrétaire d’Etat au Numérique Axelle Lemaire.

GS Mag : Quel est votre message à nos lecteurs ?

Jean-Noël de Galzain : Rendez-vous sur le stand HEXATRUST au FIC Pavillon E4 pour une rencontre utile et conviviale tout au long de ces deux jours. Le mardi après-midi à 16h30, Hexatrust participera à l’atelier « Quelle politique industrielle française ? ».