Le Club des experts de la sécurité de l’information et du numérique (CESIN) est d’ores et déjà invité aux Rencontres de la Sécurité 2015 organisées par Excellium Services. Elles auront lieu les 29 et 30  septembre et seront l’occasion  de connecter les RSSI du Luxembourg. Rencontre avec Alain Bouillé, Président du CESIN et Christophe Bianco, Managing Partner d’Excellium Services.

– Pour mieux comprendre le lien entre les Rencontres de la Sécurité et le Césin, pouvez-vous nous expliquer, Monsieur Bouillé, la ou les raisons d’être de cette association ?

Le CESIN est une association Loi 1901 créée en 2012. Nous sommes partis d’un constat simple : les RSSI occupent une position importante dans la transformation numérique des entreprises et sont extrêmement sollicités dans ce bouleversement. Nous voulions qu’ils aient une plateforme d’échange qui les fédère.

Concrètement, nous organisons des réunions de travail au fil de l’année (10 par saison qui va de septembre à juin) avec des thèmes définis par les membres. Ces réunions sont, la plupart du temps, des retours d’expérience présentés par les RSSI ou des tables rondes où des débats peuvent être organisé sur un sujet d’actualité. Nous organisons aussi un grand événement par an qui se déroule sur deux jours. C’est un format qui fonctionne plutôt bien, nous avons plus de 200 membres à ce jour et nous sommes soutenus par une dizaine de sponsors.

– Quel est l’intérêt de ces réunions pour vos sponsors ?

Tous nos sponsors ont forcément attentifs aux problématiques de sécurité de leur clients. Avoir des RSSI qui abordent les sujets d’actualité leur donne beaucoup d’informations importantes. Ce sont des retours sincères d’experts et tous les sponsors y sont très attentifs.

Ils peuvent également profiter du site web et du groupe LinkedIn pour approfondir les échanges. Il est interdit de critiquer les produits mais plutôt d’aborder les différents aspects sécurité du quotidien ou en situation particulière.

– Vous parliez d’un grand événement par an sous quelle forme se présente-t-il ?

Notre Congrès annuel se déroule sur deux jours et est éligible à la formation. L’agenda est organisé avec une alternance de plénières et d’ateliers avec des intervenants qui ne sont pas forcément membres du CESIN. Nous réservons deux slots aux sponsors qui prennent cette option et la règle est de privilégier le retour client plutôt que le discours commercial. Les ateliers sont uniquement tournés vers le retour d’expérience. Nous accueillons jusqu’à 130 personnes ce qui permet un format de discussion.

Cette année il aura lieu les 8 et 9 décembre.

– Quel est l’intérêt du CESIN à venir participer à des événements de sécurité comme le FIC à Lille ou les Rencontres de la sécurité à Luxembourg ?

Je pense que ces événements sont une bonne occasion d’échanges en pairs et surcroit pour ce qui concerne le Luxembourg, entre RSSI de pays différents. Au FIC 2015 nous avons envoyé 15 RSSI du club pour participer aux tables rondes. C’est aussi un bon moyen pour tous de rester informés des solutions qui existent sur le marché et rester nous-mêmes up to date pour proposer ensuite des thématiques en lien avec ces tendances.

Pour les Rencontres de la sécurité 2015, je connais Christophe Bianco depuis longtemps et nous avons ce but commun de laisser la parole aux responsables et aux experts à chaque fois que cela est possible.

« Les rencontres de la sécurité de 2014 ont été un réel succès et je pense que c’est la confirmation que les problèmes de sécurité vont rester en haut de l’agenda des responsables sécurité dans toutes les entreprises. C’est important d’avoir une plateforme commune où échanger nos connaissances, nos expériences et coopérer entre experts de la sécurité de l’information et du numérique. Je reste convaincu que l’échange est un bon moyen d’apprendre, il y a déjà CIONET pour les CIOs du monde entier et aussi le CPSI pour les RSSI. Partager, échanger, apprendre, quelque soit les statuts cela reste important,» complète Christophe Bianco.

 

 

Le CESIN
Le CESIN se compose de trois typologies de membres :
Les membres actifs : les RSSI qui ont le pouvoir de décision en entreprise ;
Les membres associés : il s’agit ici de tous les représentants de la police, justice, experts spécialisés dans la sécurité numérique… ;
Enfin, les sponsors, dont le nombre sera toutefois limité, afin de garder une parfaite transparence et liberté d’expression au sein des travaux.