Michel Juvin (Cesin) : « Abandonnons les mauvaises habitudes de recrutement en cybersécurité »

par Dorian Marcellin - le 22 janvier 2018

  

Sur quels profils de responsables les entreprises peuvent-elles compter quand il est question de sécurité numérique ? Michel Juvin, chief information security officer et membre du Club des experts de la sécurité de l’information et du numérique (Cesin), détaille l’émergence difficile de stratèges de la cybersécurité dans les organisations, dans un contexte de tensions toujours plus grandes.

| Cet article fait partie du dossier « Cybersécurité : 2018, année de changements ? »

Michel Juvin, chief information security officer et membre du Club des experts de la sécurité de l’information et du numérique (Cesin),

Alliancy. Face à la multiplication des annonces de cyberattaques et de failles diverses, les entreprises ont-elles encore un espoir de pouvoir réagir sereinement ?

Michel Juvin. Nous sommes entrés, il est vrai, dans un monde de cyber guerre, avec une évolution de la nature des armes utilisées par les hommes. Depuis les armes que la nature nous a données, les bras, les jambes en passant par les armes de poings, puis la découverte de la poudre jusqu’à son point culminant qu’est sans doute la bombe atomique, nous sommes maintenant entrés dans une guerre électronique qui utilise aussi la communication pour amplifier les cyber-armes ; grâce à Internet d’ailleurs. On peut légitimement se poser la question : que peut faire une entreprise dans un cyber conflit qui peut avoir des motivations étatiques ? Mais cela ne doit pas empêcher cette dernière de mettre en place une analyse des risques et de se protéger au maximum par des mesures de sécurité.

Lire la suite